SVT-Ressources-Collèges.

Bienvenue sur le site : Ressources-SVT-Collèges.

ERUPTION AU PITON DE LA FOURNAISE.

L’éruption en cours au Piton de la Fournaise s’est arrêtée ce lundi 17 janvier 2022, à 2h10 du matin. L’Observatoire volcanologique fait part de ’l’arrêt brutal du trémor volcanique". L’éruption était en cours depuis le 22 décembre 2021 soit depuis 27 jours. "A noter que des rougeoiements sont toujours visibles et correspondent aux tunnels de lave qui se vidangent" ajoute l’OVPF.

"Aucune hypothèse n’est pour l’instant écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l'activité sur le même site, reprise de l'activité sur un autre site), compte tenu de signaux sismiques qui sont toujours observés sous le sommet" ajoute l'OVPF.

L’éruption débutée le 22 décembre 2021 dans l’enclos du Piton de la Fournaise se poursuit toujours. L’Observatoire volcanologique indique qu’un regain d’activité est observé au niveau du cône éruptif, entraînant un débordement du lac de lave vers l’extérieur. La nouvelle coulée commençait déjà à se figer ce vendredi 7 janvier 2022 dans la matinée. Le spectacle continue donc, après 16 jours d’éruption. Pour les plus curieux, il faudra cependant se contenter du show vu de jour, le couvre-feu étant appliqué jusqu’au 24 janvier. 

Le Piton de la Fournaise est entré en éruption ce mercredi 22 décembre 2021 à 01h15, indique l’observatoire volcanologique. L’éruption est localisée sur le flanc sud dans l’Enclos et au moins trois fissures éruptives se sont ouvertes précisent les volcanologues.

La crise sismique a été relativement courte. "Depuis 01h15  une crise sismique est enregistrée sur les instruments de l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Cette crise sismique est accompagnée de déformation rapide depuis quelques minutes. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface" signalait l'OVPH vers 2h.

A 3h30 la lave jaillissait à la surface.

 

 

 

Photo prise le 7 mai 2021 en matinée. (extraite du site Fournaise.info ).

Le beau temps revenu, nous avons survolé les cônes éruptifs et le front de coulée pour voir l’évolution de cette éruption.Le cône le plus actif est magnifique vu de dessus, une véritable marmite du Diable! l’autre cône est moins spectaculaire.Le front de coulée continue sa lente progression dans les grandes pentes; il se situe à environ 1200 m d’altitude et avance doucement en direction de l’océan.

 

 

 

 

 

INFOS SUR LA SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DE LA COVID 19 A LA REUNION.

Mardi 18 janvier : La tension hospitalière est toujours aussi forte, malgré l’ouverte de 5 lits de réanimation supplémentaires et de 20 lits de médecine Covid-19 au cours du week-end dernier. Ce mardi 18 janvier, 60 lits de réanimation étaient occupés par des patients Covid-19, sur les 105 lits installés à La Réunion, et 33 par des patients présentant d’autres pathologies. Les hôpitaux atteignent donc 88,6% du taux d’occupation, soit seulement 2% de moins que la semaine précédente malgré l’ouverture de nouveaux lits. Des renforts sanitaires sont attendus en fin de semaine pour renforcer l’offre de soins. A noter que sur 105 foyers de contamination recensés, les milieux professionnels ainsi que les établissements de santé sont les plus impactés.

De nombreux décès 27 patients sont décédés cette semaine des suites du Covid-19, contre 16 la semaine précédente. Un de ces patients était issu d’une évacuation sanitaire. Quatre personnes étaient âgées de 45 à 64 ans, sept était âgées de 65 à 74 ans, et 16 personnes étaient âgées de plus de 75 ans. Tous ces patients présentaient des comorbidités et 24 d’entre eux n’étaient pas vaccinées. • Record de cas comme chaque semaine désormais, le nombre de cas recensés en sept jours bat des records. 31.401 nouveaux cas ont été recensés sur la semaine. Le taux de positivité approche des 30%, soit près d’un test sur trois qui est désormais positif. Le variant Omicron est désormais majoritaire, bien que le Delta représente toujours 30% des tests criblés. 

La Réunion est sous couvre-feu depuis 10 jours désormais, ce qui n’empêche pas la situation sanitaire de se dégrader de manière "fulgurante", selon l’adjectif utilisé par les autorités sanitaires. L’épidémie de Covid-19 bat de nouveaux records cette semaine, (du 1er au 7 janvier) avec 16.256 cas déclarés en sept jours, et un taux d’incidence qui s’établit à 2.639 pour 100.000 habitants ce mardi. Les clusters se multiplient, notamment dans les milieux professionnels, avec 140 foyers de contamination répertoriés sur la semaine. 68% de ces clusters concernent le milieu professionnel. Dans ce contexte, un nouveau durcissement des mesures de freinage n’est pas à exclure. Le préfet doit concerter les maires de l’île ce mercredi 12 janvier, comme à son habitude.

La Réunion bat de nouveaux records de contamination cette semaine, avec 9.358 cas confirmés du 24 au 31 décembre 2021. Le taux d’incidence dépasse le seuil des 1.300 cas pour 100.000 habitants. Le service de réanimation est désormais sous tension, avec 90% de taux d’occupation, dont 41 patients Covid-19. 95 lits sont disponibles dans l’île, après déprogrammation d’opérations non-urgentes.

Pour la énième semaine consécutive, le nombre de cas hebdomadaire est en hausse. 9.358 cas ont été recensés en 7 jours, contre 4.807 la semaine précédente, soit près du double. Le nombre de cas journaliers est de 1.337 contre 686 la semaine précédente.

Le variant Omicron gagne du terrain à La Réunion : du 25 au 31 décembre, sur 7.212 tests criblés, 6.305 cas présentaient une mutation sous surveillance, dont 73.7 % de variant delta. "La part du variant Omicron est donc en augmentation" observent les autorités sanitaires.

10 décès en sept jours.

Le nombre de décès est aussi en hausse, avec 10 morts à déplorer cette semaine. Par les patients, 1 était une personne âgée de 35 à 44 ans, 2 étaient âgées de 45 à 64 ans, 1 était âgée de 65 à 74 ans, et 6 personnes étaient âgées de plus de 75 ans. Neuf présentaient des comorbidités, et huit n’étaient pas vaccinées, d’après les autorités. Les 2 personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

 

Jeudi 30 décembre 2021 : face à la dégradation continue de la situation sanitaire à La Réunion, le préfet Jacques Billant a décidé de rétablir un couvre-feu de 21h à 5h du matin, à partir de ce samedi 1er janvier 2022. Cela lui est rendu possible suite au rétablissement de l’état d’urgence sanitaire dans l’île depuis ce mardi, après les annonces du gouvernement. Le couvre-feu sera en place au moins jusqu’au dimanche 23 janvier inclus.

Cette décision a été prise alors que le taux d’incidence s’élève désormais à 740 cas pour 100.000 habitants, le taux de positivité atteint les 7%. Environ 1.250 cas de Covid-19 ont été confirmés dans l’île lundi et mardi. Près d'un cas sur quatre est potentiellement issu du variant Omicron, d’après l’ARS. Les autorités sanitaires s’attendent à dépasser le seuil des 2.000 cas quotidiens dans les jours à venir, voire de le dépasser. Du 18 au 24 décembre, 4.807 cas positifs ont été recensés contre 4.558 la semaineprécédente.

La tension hospitalière commence par ailleurs à se faire ressentir : au 28 décembre, 95% des lits de réanimation étaient occupés. 37 de ces lits l'étaient par des patients du Covid-19. 90% des hospitalisés ne présentent pas de schéma vaccinal complet. "La situation nationale a changé depuis le mois d'août, nous ne pourrons pas compter sur la même réserve sanitaire dont nous avons bénéficié il y a quelques mois. Il y a des hôpitaux déjà sous l'eau en Métropole" a rappelé Martine Ladoucette, directrice de l'ARS de La Réunion.

 

mercredi 15 décembre 2021 à 03:00 : La situation sanitaire continue de se dégrader.Covid-19 : trois enfants hospitalisés, le taux d’incidence dépasse les 430 pour 100.000 habitants.

Cette semaine encore, le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter à La Réunion. Du 10 au 14 décembre 2021, ce sont 3.374 cas qui ont été confirmés dans l’île. Deux décès ont aussi été recensés. Les patients étaient âgés de plus de 65 ans, présentaient des comorbidités. Ils n’étaient pas vaccinés. "Depuis vendredi dernier, le taux d’incidence continue à augmenter pour atteindre un seuil dépassant les 430 pour 100 000 habitants" indiquent les autorités sanitaires .Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, trois enfants sont hospitalisés en unité Covid. Le nombre d’hospitalisations en réanimation reste stable, avec 14 patients admis au 14 décembre. Les admissions en médecine pour Covid-19 sont en augmentation. Neuf contaminations au variant Omicron, dont deux autochtones, ont déjà été identifiés à La Réunion.

Le nombre de cas de Covid-19 détectés entre le 27 novembre et le 3 décembre a fortement augmenté : 2.675 nouveaux cas contre 2.140 la semaine précédente. Ces chiffres font passer le taux d’incidence à 312,5 pour 100.000 habitants sur cette période, contre 250 la semaine précédente.

Depuis vendredi 3 décembre, le taux d'incidence continue à augmenter : il dépasse aujourd'hui les 350 pour 100.000 habitants, selon les autorités sanitaires. Le nombre de cas moyen journalier s’élève à 382 contre 305 la semaine précédente. Par ailleurs 37 clusters sont actifs sur l'île.

Cette explosion des cas est aussi liée à une forte hausse des dépistages. Ainsi dans la période du 27 novembre au 3 décembre ce sont 68.444 dépistages qui ont été réalisés.

Bien que cela n'écarte en rien une hausse manifeste de la circulation virale, dépister davantage entraîne fortement un nombre croissant de cas positifs détectés. D'autant plus que le taux de positivité, lui, baisse et passe à 3,9% contre 4,3% la semaine précédente. Ce taux est cependant de 5,2% chez les 35-44 ans.

Sept décès, aucun de ces patients n'était totalement vacciné.

Au 7 décembre, "15 lits de réanimation sont occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 74 lits de soins critiques installés à La Réunion" indiquent les autorités sanitaires. Un chiffre "relativement stable" depuis deux semaines. Il s'agit là d'un des rares indicateurs qui n'est pas dans le rouge, il est aussi l'un des plus cruciaux en termes de suivi épidémique. "La quasi-totalité des patients hospitalisés ne disposent pas d’un schéma vaccinal complet" précisent la préfecture et l'ARS sans en donner le taux précis.

Sur les patients admis depuis le 1er novembre, la grande majorité sont des hommes (79%), 30% sont âgées de 15 à 44 ans, 33% sont âgées de 45 à 64 ans, 33% sont âgées de 65 à 74 ans, et 4% ont plus de 75 ans. 93% présentent des comorbidités. En service de médecine cependant, le nombre d'admissions est en hausse.

Toujours 3 cas de variant Omicron à ce stade, d'autres séquençages en attente.

 

Malgré l’explosion du nombre de cas de Covid-19 et l’apparition du variant Omicron, confirmée ce mardi 30 novembre 2021, la situation hospitalière reste stable avec 18 personnes hospitalisée en réanimation à ce jour. Une bonne nouvelle parmi les mauvaises, alors quedécès et 2.140 cas ont été confirmés du 20 au 26 novembre 2021, contre 1 875 la semaine précédente. Le taux d’incidence est aussi grimpé à 250 pour 100.000 habitants, alors qu’il était de 219 la semaine précédente.

On ignore pour l'heure si la présence du variant Omicron, identifié pour la première fois à La Réunion - et donc en France – changera la donne. Cette nouvelle souche, découverte sur un patient de 53 ans ayant voyagé au Mozambique et en Afrique du Sud, et ayant transité par Maurice avant de rentrer dans l'île, reste encore largement un mystère pour les scientifiques.

Que ce soit sa contagiosité, le niveau de protection conféré par les vaccins contre le Covid existants et la gravité des symptômes provoqués, peu de données sont encore disponibles pour jauger de la dangerosité de ce variant. A ce jour, aucun décès lié au variant n'est enregistré. Celui-ci s'annonce plus virulent mais de nombreuses incertitudes subsistent. Un indice reste l'explosion des cas de Covid-19 en Afrique du Sud, laissant penser que le variant entraîne une plus grande propagation du virus

Depuis jeudi 25 novembre 2021, Omicron, qui a été détecté en Afrique du Sud, semble en tout cas paralyser la planète toute entière. De son nom barbare "B.1.1.529", il a à ce jour déjà été détecté dans plusieurs pays. Dès vendredi, le premier cas européen du nouveau variant avait été identifié en Belgique.

 

 

 

 

 

 

ACTUALITES A LA REUNION :

La SREPEN a lancé depuis juillet 2019 un plan très important pour contrôler et essayer d'éradiquer les espèces exotiques envahissantes : le P2C3E :      PLAN CITOYEN DE CONTROLE DES ESPECES EXOTIQUES ENVAHISSANTES.

Selon la définition de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), les espèces exotiques envahissantes (EEE) ou espèces invasives, tant animales que végétales, sont « des espèces introduites par l’homme intentionnellement ou non, sur un territoire où elles n’existaient pas avant, entrainant des conséquences négatives sur le plan écologique, économique ou sanitaire. »

Les espèces exotiques envahissantes (EEE) constituent une grave menace contre la biodiversité et les paysages. À l’île de La Réunion, les EEE sont la principale cause de perte de biodiversité. Sur notre territoire où 30% des habitats naturels sont encore présents et inclus dans le cœur du Parc national de La Réunion, la sensibilisation sur les plantes invasives doit mobiliser un grand nombre d’acteurs.
La population doit être informée et se sentir concernée pour participer à une action collective à dimension écologique. Les associations locales constituent des relais efficaces en lien avec les pouvoirs publics pour élaborer et mettre en œuvre des actions telle que le Plan citoyen de contrôle des espèces exotiques envahissantes (P2C3E). Ce plan va concerner dans un premier temps les associations situées aux « Portes du Parc national de La Réunion » et pourquoi pas, fédérer au fur et à mesure de nouveaux acteurs sur l’ensemble du territoire.

La mission est de former et de sensibiliser les associations et le grand public à la problématique des EEE. Cette action s’inscrit dans la stratégie locale de lutte contre les invasives à travers le POLI (Plan opérationnel de lutte contre les invasives).
Depuis le mois de juillet 2019 jusqu’en juin 2021, des opérations participatives de sensibilisation et de préservation de la biodiversité seront organisées dans le cadre de projet.
Le but est d’impliquer les Réunionnais dans des actions de défrichage des espèces invasives pour ensuite replanter des espèces endémiques et indigènes.

Actuellement, la SREPEN-RNE et 4 associations sont partenaires du Plan Citoyen de Contrôle des Espèces Exotiques Envahissantes :

APLAMEDOM, Association pour les Plantes Aromatiques et Médicinales de la Réunion

GHAP, Association Gol les Hauts Aménagement et Propreté (Saint-Louis)

HPO, Héritage et Passions des Ô (Le Brûlé, Saint-Denis)

Ti Fanal (Dos d’Âne, Possession)

Deux associations situées sur Sainte-Marie seront bientôt intégrées au projet.
Pour soutenir cette action, un financement à hauteur de 80 000 € a été obtenu.

Quelques exemples de plantes envahissantes :

 

Vigne marronne : Les fraisiers sous surveillancee-motion / photos: REUNION / FLOREFurcraea — Wikipédia

   Vigne marronne                                           Bringellier marron                                                            Choca                       

 

Description de cette image, également commentée ci-après            Résultat d’images pour goyavier

                              Longose                                                                                  Goyavier

Afficher l’image source

                                   Ajonc d'Europe                                                                                                                                                                       

Résultat d’images pour galabertRésultat d’images pour liane papillon

                             Galabert                                                                          Liane Papillon

NOUVEAUX PROGRAMMES DE SVT EN CYCLE 3 : CM1, CM2, 6ème.

Sciences et technologie.

L'organisation des apprentissages au cours des différents cycles de la scolarité obligatoire est pensée de manière à introduire de façon progressive des notions et des concepts pour laisser du temps à leur assimilation. Au cours du cycle 2, l'élève a exploré, observé, expérimenté, questionné le monde qui l'entoure. Au cycle 3, les notions déjà abordées sont revisitées pour progresser vers plus de généralisation et d'abstraction, en prenant toujours soin de partir du concret et des représentations de l'élève.

La construction de savoirs et de compétences, par la mise en œuvre de démarches scientifiques et technologiques variées et la découverte de l'histoire des sciences et des technologies, introduit la distinction entre ce qui relève de la science et de la technologie et ce qui relève d'une opinion ou d'une croyance. La diversité des démarches et des approches (observation, manipulation, expérimentation, simulation, documentation...) développe simultanément la curiosité, la créativité, la rigueur, l'esprit critique, l'habileté manuelle et expérimentale, la mémorisation, la collaboration pour mieux vivre ensemble et le gout d'apprendre.

En sciences, les élèvent découvrent de nouveaux modes de raisonnement en mobilisant leurs savoirs et savoir-faire pour répondre à des questions. Accompagnés par ses professeurs, ils émettent des hypothèses et comprennent qu'ils peuvent les mettre à l'épreuve, qualitativement ou quantitativement.

Dans leur découverte du monde technique, les élèves sont initiés à la conduite d'un projet technique répondant à des besoins dans un contexte de contraintes identifiées.

Enfin, l'accent est mis sur la communication individuelle ou collective, à l'oral comme à l'écrit en recherchant la précision dans l'usage de la langue française que requiert la science. D'une façon plus spécifique, les élèves acquièrent les bases de langages scientifiques et technologiques qui leur apprennent la concision, la précision et leur permettent d'exprimer une hypothèse, de formuler une problématique, de répondre à une question ou à un besoin, et d'exploiter des informations ou des résultats. Les travaux menés donnent lieu à des réalisations ; ils font l'objet d'écrits divers retraçant l'ensemble de la démarche, de l'investigation à la fabrication.

 

 

NOUVEAUX PROGRAMMES DE SVT EN CYCLE 4 : 5ème, 4ème et 3ème.

Le site EDUSCOL a fait des propositions pour un enseignement spiralaire des SVT sur les trois années du cycle 4 (5ème, 4ème et 3ème).

L’écriture des programmes sur un cycle de trois ans implique de programmer les compétences à faire acquérir aux élèves dans les différentes années du cycle. Le temps long que permet le découpage par cycle permet de laisser aux élèves un temps d’appropriation des compétences plus important. L’apprentissage est un processus continu qui suppose une reprise régulière des compétences déjà acquises et une complexification progressive de celles-ci. Aussi, en proposant une progression spiralaire, l’enseignant permet aux élèves de visiter et de revisiter un même champ disciplinaire non pas pour simplement le reprendre à l’identique mais pour enrichir les exemples autour d’un même concept ou pour l’approfondir en développant un système explicatif plus performant allant, par exemple, jusqu’au niveau moléculaire en fin decycle 4. L’apprentissage des élèves est facilité et renforcé par cette approche progressive qui leur permet de s’approprier, à leur rythme, la compétence attendue en fin de cycle.
Dans ce texte, nous proposons une réflexion sur le parcours d’apprentissage des élèves dans la discipline puis nous envisageons comment établir une programmation qui permette une progression spiralaire. Cette programmation, qui doit être fondée sur les attendus de fin de cycle et les repères de progressivité, est de la responsabilité de l’équipe de professeurs de l’établissement qui enseignent dans ce cycle.

Le livrescolaire.fr a édité toutes les fiches de travail des programmes de 5ème, 4ème et 3ème : vous les trouverez en cliquant sur le lien suivant : https://fr.calameo.com/read/000596729288ede1c94d5?authid=Ujdoy6B2gBJA

Logo

Bienvenue sur le site du piton de la Fournaise, le volcan de l'île de La Réunion.                                        

 

 

Corpus, tout le corps humain en 3D.

Lancée à l'automne dernier, la plateforme digitale Corpus est dédiée à l'exploration des principales fonctions physiologiques du corps humain, à l'information sur les dernières grandes avancées de la recherche biomédicale et à la promotion de la santé.

à consulter sur le site : www.reseau-canope.fr/corpus

 

 

 

 

 

 

Nouveautés : Cours particuliers en ligne, par visioconférence, de la 6ème à la 3ème, sur Ressources-SVT-Collèges.

(Cliquez sur le bouton "cours particuliers en ligne" dans le menu vertical à droite de la page d'accueil ou dans le menu horizontal).

 Cours en ligne 4

 

 

Pour être informé des dernières nouveautés et mises à jour du site ou pour recevoir les actualités scientifiques les plus récentes, abonnez-vous à la newletter :

Newletter2

Pour cela, inscrivez-vous en utilisant le bouton "newletter" dans le menu vertical, à droite de la page d'accueil.

 

 

La végétation naturelle de La Réunion. Auteur : j. Cuiconi.

Vous trouverez un dossier complet sur la végétation naturelle de La Réunion dans le menu vertical à droite de la page d'accueil : documents annexes, éducation à l'environnement.

Ce dossier présente les différentes espèces caractéristiques de chaque zone de végétation, puis explique les raisons du recul de la végétation naturelle, recul essentiellement du à l'action de l'Homme.

 

Nouvel album photos sur la végétation naturelle de La Réunion,(les espèces indigènes et endémiques),  à voir dans : l'album photos (les végétaux).

Zones 1

Restes 2

Date de dernière mise à jour : 19/01/2022

TerreBienvenue sur le site : SVT-Ressources-Collèges.

Nouveau : possibilité de consulter le site en anglais, allemand, italien, espagnol, portugais et néerlandais avec "Google Traduction". Sélectionnez votre langue dans le module "langues disponibles".  

Sur le site :

- Mise à la disposition des enseignants et des élèves de documents pédagogiques et scientifiques en SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) pour les écoles et collèges de La Réunion et d'ailleurs. Toutes les parties de tous les programmes, de la 6ème à la 3ème, sont traitées.

- Albums photos sur les animaux, les plantes, les paysages géologiques et le patrimoine réunionnais.

- Galerie vidéos sur les milieux réunionnais marin, terrestre et aérien.

- Blog avec de nombreux billets sur les dernières nouveautés et découvertes scientifiques.

- Exercices interactifs en ligne, d'entrainement ou de révision.

- Exercices de remédiation, pour chaque niveau, voir dans le menu "programme et remédiation".

- Espace dédié aux élèves dans le module "Forum" : posez vos questions.