Problématique et résumé élèves.

Problématique.

Chapitre 1 : occupation du milieu au cours des saisons.

  • Comment l'occupation des milieux varie-t-elle au cours des saisons ?
  • Comment varie l'occupation d'un milieu par des animaux au cours des saisons ?
  • Comment varie l'occupation d'un milieu par des végétaux au cours des saisons ?
  • comment la germination des graines peut-elle assurer le renouvellement des plantes annuelles?

Chapitre 2 : colonisation du milieu par les végétaux.

  • Comment les plantes à fleurs peuvent-elles être dispersées dans un milieu ?
  • Comment les plantes à fleurs produisent-elles des graines ?
  • Comment les fougères et les mousses colonisent-elles un milieu ?
  • Comment les fougères et les mousses produisent-elles des spores ?
  • Comment les végétaux peuvent-ils coloniser l'environnement proche sans utiliser de graines ni de spores?

Chapitre 3 : l'Homme et le peuplement du milieu.

  • Comment l'homme influence-t-il directement le peuplement des milieux de vie ?
  • Comment l'homme influence-t-il indirectement le peuplement des milieux de vie ?
  • quelles sont les actions menées par l' homme pour réduire les effets négatifs de ses aménagements?

 

Résumé élèves.

Chapitre 1 : occupation du milieu au cours des saisons.

L'occupation du milieu par les animaux varie avec les saisons.

Certains animaux sont visibles tout au long de l'année, même lorsque l'hiver approche. Ils changent simplement de milieu en fonction des ressources alimentaires disponibles. Ces animaux demeurent actifs toute l'année.

D'autres modifient leur comportement pour passer la mauvaise saison :
- Certains migrent vers des milieux plus favorables, ce sont des migrateurs.
Exemple les baleines qui vont dans l'océan Antarctique pour se nourrir en été austral et remontent vers Les Mascareignes en hiver austral pour se reproduire.
- D'autres passent l'hiver endormis, ils hibernent, ce sont des hibernants. Durant l'hiver ils utilisent les graisses stockées dans leur corps le reste de l'année.
Exemple du tengue, qui se nourrit d'insectes, de vers de terre et d'escargots aux beaux jours, mais s'endort à la fin de l' été austral.

Enfin, des animaux passent l'hiver sous une autre forme, ils alternent la forme larvaire et la forme adulte. Ce passage d'une forme à l'autre s'accompagne d'un changement de milieu de vie.
C'est le cas du hanneton ou "ver blanc", qui alterne le sol et le milieu aérien.

 L'occupation du milieu par les végétaux varie avec les saisons.

L'occupation du milieu par les végétaux suit étroitement le cycle des saisons, car les conditions de vie ne sont pas les mêmes tout au long de l'année. Ils présentent ainsi des alternances de formes suivant les saisons.

Les plantes annuelles, meurent chaque année en laissant des graines. Ces graines vont tomber sur le sol et attendre l'été suivant. Chaque graine contient une plantule qui se développera au cours de la germination pour donner une nouvelle plante, lorsque les conditions seront favorables.

Les plantes vivaces, elles, vivent pendant plusieurs années, mais changent d'aspect :

- Les arbres persistent, mais certains perdent leurs feuilles, l'hiver, et se couvrent de bourgeons. A la belle saison, les nouvelles pousses pourront s'épanouir.
- D'autres plantes résistent l'hiver sous forme d'organes souterrains (bulbes, rhizomes, tubercules).

 

Chapitre 2 : colonisation du milieu par les végétaux.

La colonisation d'un milieu par des graines.

Les plantes à fleurs produisent des graines qui proviennent de la transformation des ovules contenus dans le pistil de la fleur. Cette transformation nécessite la fécondation des ovules par les éléments contenus dans le pollen. Le pollen est fabriqué par les étamines des fleurs. Le pollen est déposé sur le pistil par le vent et les insectes, c'est la pollinisation.

 Les ovules sont les éléments femelles, le pollen contient les éléments mâles. Ainsi les graines sont des formes de dispersion produites par reproduction sexuée.

La colonisation d'un milieu par des spores.

Les fougères et les mousses sont des plantes à sporanges et sporogones. Elles produisent de nombreuses spores dispersées par le vent. Lorsqu'elles trouveront des conditions favorables, les spores germeront en de petites lames vertes qui donneront de nouvelles fougères et de nouvelles mousses qui coloniseront le milieu.
Les mousses et les fougères, colonisent le milieu grâce à la reproduction sexuée.

La colonisation d'un milieu par la multiplication végétative.

Certains végétaux peuplent le milieu sans utiliser de fleurs ni de spores. De nouvelles plantes peuvent se former à partir de la plante mère, c'est une multiplication végétative. Elle permet une colonisation rapide du milieu.

Cette reproduction est assurée par : les stolons (le fraisier), les rhizomes (les fougères), les bulbes (oignon), les feuilles (lentilles d'eau)...

 

Chapitre 3 : l' Homme et le peuplement du milieu.

Par ses choix de politiques industrielles et commerciales, l'homme influe directement sur le peuplement des milieux. Par exemple, lorsque l'homme pratique la déforestation pour l'agriculture, il modifie l'environnement et supprime ainsi des milieux de vie de nombreux animaux.

Son influence peut-être aussi directe lorsqu'il prélève des animaux, par la chasse et la pêche non contrôlées.
Il modifie également l'équilibre d'un écosystème en introduisant de nouvelles espèces.

Par ses choix de politiques d'urbanisation et d'environnement, l'homme influe indirectement sur le peuplement des milieux.

L'homme en polluant, modifie localement le peuplement des milieux, pollution par rejet des usines dans les fleuves et rivières, pollution par l'emploi de pesticides et d'engrais, pollution urbaine.

L'homme doit maîtriser de plus en plus ses besoins, modifier son comportement et ses habitudes de consommateur et de producteur afin de préserver l'équilibre des écosystèmes et assurer à ses enfants des ressources suffisantes.

 

Cartes v g tation avant l arriv e de l homme et actuelle

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 10/04/2015