Déroulement des séquences.

Thème 2. Le peuplement du milieu. (14 heures).

 

Séance 1. Classe entière.

Chapitre 1. Occupation du milieu au cours des saisons.

 Observation : comparaison d’un paysage en hiver et en été pour voir que le peuplement végétal d’un milieu est réduit en hiver.

Question : comment expliquer que l’occupation du milieu par les végétaux varie au cours des saisons ?

1.Différentes façons de passer la mauvaise saison chez les végétaux.

 - montrer les alternances de forme chez les végétaux (graine, bourgeons, organe souterrains).

Replacer dans l’ordre chronologique les alternances de formes chez un végétal.

- classer les végétaux en vivaces et annuels.

Remarque : on peut traiter d’exemples locaux comme la perte des feuilles chez certains arbres (frangipanier, baobab) ou le cas de certaines plantes géophytes (curcuma). Mais prendre des exemples de métropole facilite le passage à la partie suivante sur les conditions de germination des graines.

 

Séance 2. Classe entière.

Observation : au printemps, on voit que des plantes annuelles réapparaissent et que les conditions climatiques changent.

Question : comment la germination des graines peut-elle assurer le renouvellement des plantes annuelles ?

2.Les graines et le renouvellement des plantes annuelles.

 A.Certaines conditions sont nécessaires à la germination des graines.

-Formulation des hypothèses en classe entière.

Eprouver une hypothèse sur des conditions de germination à travers une démarche expérimentale.

Mettre en germination des graines.

-Elaboration de l’expérience permettant de tester la première hypothèse en classe entière.

-Elaboration de l’expérience permettant de tester la seconde hypothèse par groupe.

 

Séance 3. Effectif allégé.

-Observation des résultats des deux premières expériences, conclusion.

-Elaboration de l’expérience permettant de tester la troisième hypothèse individuellement (les résultats de l’expérience sont préparés à l’avance par le professeur pour que l’élève puisse aussi faire la conclusion). Correction immédiate.

 

Séance 4. Classe entière.

B.La graine contient une plante miniature.

-observation des étapes de la germination d’une graine.

-dissection d’une graine pour constater la présence d’une plantule.

Observation à la loupe binoculaire. Réaliser un dessin scientifique.

Remarque : cette partie sur la graine peut-être traitée dans le chapitre suivant mais elle l’alourdit un peu.

 

Séance 5. Classe entière.

Observation : à certaines périodes de l’année, on ne voit plus certains animaux.

Question : comment expliquer ces changements du peuplement animal?

3.Le peuplement animal est modifié selon les saisons.

 A. Des animaux changent de forme.

-Papillon, libellule, ver blanc …pour aborder la notion de larve et d’adulte.

Reconnaître des formes animales (adulte, larve).

Replacer dans l’ordre chronologique les alternances de forme chez un animal.

Réalisation d’un élevage pour l’observation des différentes formes.

Remarque : le moustique change de forme mais sans relation avec les saisons à Mayotte.

 

Séance 6. Effectif allégé.

B. Des animaux changent de comportement ou de lieu.

-Migration (baleine, courlis), hibernation (tenrec).

 

Séance 7. Classe entière.

Chapitre 2. Colonisation du milieu par les végétaux.

Observation : bien qu’elles soient fixées au sol, les plantes peuvent s’installer sur de nouveaux milieux sans intervention de l’homme (photo par exemple d’une coulée de lave après

l’éruption et plusieurs mois après).

Question : comment une plante peut-elle s’installer sur un nouveau milieu ?

1. Des moyens de dispersion variés chez les végétaux.

-Observation (et dessin) de différentes semences de plantes à fleurs et de spores pour déterminer le mode de dispersion.

Trouver des expériences possibles pour montrer le mode de dispersion (lancer, sèche-cheveux, faire flotter, accrocher sur un tissu).

Relier les caractères des graines et le mode de dissémination.

Repérer un caractère d’un élément de dispersion.

 

Séance 8. Classe entière.

Observation : Bien qu’elles soient fixées au sol et qu’elles ne possèdent pas de graines, les plantes à spores peuvent s’installer sur de nouveaux milieux sans intervention de l’homme (photo par exemple d’une coulée de lave).

Mais on a vu que des spores étaient dispersées par le vent.

Question : Les spores sont-elles bien à l’origine de nouvelles fougères?

2. Les spores dispersées colonisent le milieu.

A.Les spores germent et forment de nouvelles mousses ou fougères.

Mettre des spores à germer en respectant un protocole.

-Observation au microscope d’une germination de spore de fougère.

-Cas des mousses.

 

Séance 9. Effectif allégé.

B.Les spores sont produites dans les sporanges.

-Réalisation d’une préparation microscopique de sporanges.

-Observation de sporanges au microscope.

-Dessin de sporange à compléter avec les spores et les annotations.

 

Séance 10. Classe entière.

Observation : les fruits et les graines ne sont pas présents en permanence sur les plantes à fleurs.

Question : Comment une plante à fleurs produit-elle des graines et des fruits ?

3. La production de fruits et de graines, organes de dispersion des plantes à fleurs.

A. De la fleur au fruit.

-Observation d’une inflorescence de petit flamboyant qui montre fleurs, fleurs fanées, fruits à différents stades de maturité. Montrer l’origine des fruits et des graines.

-Dissection d’une fleur.

 

Séance 11. Classe entière.

-Dissection pistil et fruit pour trouver l’origine des graines.

-Observation à la loupe binoculaire des ovules dans le pistil.

B. Le rôle du pollen.

Comment les ovules deviennent-ils des graines ?

-Analyser les résultats d’une expérience d’ensachage.

-Exploiter des résultats expérimentaux.

-Schéma de la pollinisation et de la fécondation des ovules par le pollen.

 

Séance 12. Effectif allégé.

Observation : certains végétaux semblent envahir rapidement leur environnement proche sans l’intervention de graines ou de spores.

Question : Comment une plante peut-elle envahir rapidement le milieu sans graine ni spore ?

4. Une colonisation sans graine ni spore.

-Reconnaître un mode de multiplication végétative.

-Un exemple avec action de l’homme (bouturage).

Une culture de manioc a pu être réalisée en novembre (et sera réutilisée pour des mesures de croissance pour la production de matière).

-Un exemple de multiplication végétative naturelle. (rhizomes de fougères).

 

Séance 13. Classe entière.

Chapitre 3. L’homme et le peuplement du milieu.

Observation : parfois le paysage est modifié par les constructions humaines et les êtres vivants qui s’y trouvaient disparaissent.

Question : quelles influences les activités humaines ont-elles sur les milieux de vie des êtres vivants ?

1. L’homme aménage son territoire.

Reconnaître une influence directe ou indirecte de l’activité humaine sur le peuplement d’un milieu proche.

-Exemple de l’agrandissement de l’aéroport.

 

Séance 14. Classe entière.

Observation : face à la destruction de l’environnement, des hommes luttent pour la défense des milieux de vie.

Question : quelles sont les actions menées par l' homme pour réduire les effets négatifs de ses aménagements ?

2. L’homme protège son environnement et préserve le peuplement.

-Exemple de transplantation des coraux.

 

Date de dernière mise à jour : 14/04/2015